cfnb (13499 octets)
Home ¦ Le centre ¦ Interview ¦ Annonces ¦ Livres ¦ Links ¦ Historique ¦ Amazones ¦ Chat ¦ @cfnb

 

Durant la deuxième guerre mondiale la répression homosexuelle connaît son apogée au même titre que les juifs ou les tziganes. Les homosexuel-les de l'Europe entière furent recensés et déportés, marqué-es d'un triangle rose cousu sur leurs vêtements.

La France de Vichy eu une participation active dans cette répression. Elle se nourrit dans les fichiers de la police nationale pour recenser les homos et les livrer aux allemands.

Le 6 août 1942, le Maréchal Pétain signa une ordonnance permettant  d'emprisonner toute personne commettant des actes impudiques ou contre-nature avec un individu de même sexe: loi vichyste anti-homosexuelle qui sera maintenue avec quelques variantes durant 40 ans (jusque dans les années 80)

 

Société puritaine de l'après-guerre: 1945

La libération ne met pas un terme aux tourments des homosexuel-les. Dès le 8 février 1945, le gouvernement provisoire d'Alger reprend à son compte la loi de Pétain, considérant que la position anti-homosexuel-les de Vichy ne saurait en son principe appeler aucune critique.

De Gaulle signe donc l'ordonnance qui deviendra l'article 331 Al.3 du Code pénal, stipulant que sera puni d'un emprisonnement de 6 mois à 3 ans et d'une amende de 200 à 50.000 F, quiconque aura commis un acte impudique ou contre-nature avec un individu de son sexe. Par ailleurs, une ordonnance du 2 juillet 1945 fixe la majorité hétérosexuelle à 15 ans et la majorité homosexuelle à 21 ans. Plus que jamais, la norme est hétérosexuelle. Tout s'organise autour du couple destiné à procréer et fonder une famille.

 

Dernière mise à jour: samedi, 06. janvier 2001 09:46:09